Les formations digitales sont en plein essor depuis la crise Covid

Lorsqu’en mars 2020 la France s’est vue confinée il y a eu un grand engouement pour les formations digitales. Il est vrai que sans visibilité les plus pessimistes pensaient ne plus pouvoir sortir, aller à l’école, poursuivre leurs études ou vivre tout simplement. On a vu des boutiques informatiques se vider en peu de temps, les français se sont équipés d’ordinateur, de tablette, de micro, webcam, afin de pouvoir apprendre, communiquer, échanger, de chez eux.

Avec les formations digitales on peut tout apprendre

On a pris conscience en étant privé de se déplacer normalement qu’internet, que le numérique, offrait de multiples possibilités. Nombreux ont découvert les messageries instantanées, les plateformes de mise en relation audio et vidéo. D’ailleurs l’éducation nationale s’est inspirée et fait aider par une école à distance pour mettre en place l’école à la maison. Ce fut certes folklorique au début, mais nos enfants ont pu suivre leurs cours avec leurs professeurs via leur ordinateur, tablette ou smartphone. Depuis, on a constaté que des entreprises développaient considérablement le télétravail, que des organismes de formation proposaient sans souci les formations digitales.

D’autres n’ont pas attendu les confinements pour former à distance

C’est le cas des formations de boulanger pâtissier proposées par l’EISF, des formations digitales qui permettent de se présenter en candidat libre au CAP. Une méthode pédagogique qui s’appuie sur la vidéo pour former des adultes en ligne. C’est pratique, c’est simple et efficace, les inscrits sont satisfaits si l’on regarde leur taux de réussite à l’examen qui dépasse amplement celui de la moyenne nationale.

Si les formations digitales sont en plein essor ce n’est pas uniquement grâce à la crise sanitaire que nous avons connus. En effet, la transition numérique avait déjà commencé à se développer avant cela. Disons que « grâce » à la Covid, nous avons gagné plusieurs années !